Savon au lait de chèvre maison saponifié à froid : la recette !

Savon au lait de chèvre maison saponifié à froid : la recette !

La grande Pharaonne Cléopâtre prenait régulièrement des bains de lait pour conserver sa beauté dont la légende a survécu aux millénaires. Elle semblait bien connaitre les effets bénéfiques du lait sur la peau, et ne se privait pas de les exploiter.

Cependant, aujourd’hui au 21ème siècle et quand on est pas Impératrice de Haute et Basse Égypte, prendre des bains de lait c’est un peu cher et pas très pratique. MAIS, il reste une très bonne solution que la Reine du Nil aurait surement approuvée : utiliser des savons au lait.

Les savons au lait sont des ultras classiques de la savonnerie.

Lait d’anesse, lait de chèvre ou d’autres animaux, les savons généreusement enrichis au lait sont connus, reconnus et appréciés pour leur grande douceur et le soulagement qu’ils peuvent apporter aux peaux sensibles.

Problème : ce genre de savon coute assez cher quand il est artisanal, et est de médiocre qualité quand il est industriel.

Alors, pourquoi ne pas en fabriquer vous-même ? 😉

Vidéo de la fabrication de ce savon :

Aperçu du savon lait de chèvre

Les Ingrédients utilisés

J’ai réalisé ce savon à partir de 500 grammes d’huiles :

  • 275 g d’huile d’olive (55 %)
  • 150 g d’huile de coco (30 %)
  • 50 g d‘huile de tournesol (10 %)
  • 25 g d’huile de ricin (5 %)
  • Lessive de soude (maison, voire ici pour apprendre à la faire) :
    • 69 g de soude en perle pour saponifier tout cela. N’oubliez que si vous modifiez le moindre gramme d’huile ou leur nature, il est très important de recalculer vous-même cette quantité de soude, et plusieurs fois pour être sûr (facile à faire grâce à un calculateur de recettes) ! En effet, elle change selon chaque gramme d’huile ajouté ou retiré à la recette (et donc également selon le surgraissage appliqué) et selon le type d’huile.
    • 178g d’eau de lait de chèvre.
    • On est donc sur lessive concentrée à 28%. Cette faible concentration permet de mettre beaucoup de lait de chèvre dans le savon.
Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  La cure d'un savon, c'est quoi ?

J’aime ajouter un peu d’huile de ricin à mes recettes, cela permet sensiblement d’améliorer la qualité de la mousse !

Le lait de chèvre utilisé est un simple lait de chèvre de grande surface, très facilement trouvable :

Bouteille de lait de chèvre pour faire du savon
Ça ne vaut sans doute pas un bon lait cru entier bien frais issu d’un éleveur du coin, mais on fait ce qu’on peut en région parisienne !
  • Surgraissage à 8 % par réduction de soude (la matière grasse du lait de chèvre (demi-écrémé) va apporter un peu plus d’1 % de surgraissage en plus).
  • Coloration : une cuillère à soupe d’argile blanche pour éclaircir un peu le savon.
  • Parfum : aucun.
  • Autre ajout : miel, 5 % du poids des huiles (25 g).

Les propriétés du savon au lait de chèvre et miel

Cela nous donne un savon avec un INS de 146 et les propriétés théoriques suivantes (plus d’info sur les propriétés d’un savon dans cet article) :

J’utilise le calculateur de recette français SoapHomeMade

Les difficultés de cette recette ?

Cette recette n’est pas pour un total débutant, je pense, car elle présente plusieurs difficultés ;

  • Elle nécessite d’utiliser de la soude en perle et pas de la lessive de soude tout prête.
  • Il faut employer la technique du glaçon afin de fabriquer vous-même votre lessive de soude à base de lait de chèvre.

Néanmoins, si vous avez déjà l’habitude de faire vos propres lessives de soude à partir de soude en perle, cette recette ne devrait vous poser trop de problèmes 👍

Fabriquer le savon au lait de chèvre et miel

Le matériel pour faire son savon

Que nous faut-il pour faire ce savon maison ? Quelques équipements de sécurité élémentaires et quelques ustensiles de cuisine.

Plus d’infos sur le matériel dans l’article Quel matériel faut-il pour débuter en savonnerie ?

Pour se protéger de la soude

La soude est un produit très caustique. Sur la peau, elle peut causer des brûlures, et sur les yeux des lésions pouvant entrainer la cécité.

Heureusement, il est très facile de prévenir ces risques, il suffit :

  • Pour le corps, de porter des vêtements longs ou une blouse (pour ne pas laisser la peau apparaître);
  • Pour les mains, de mettre des gants;
  • Et pour les yeux, de porter des lunettes de sécurité ou une visière (j’ai choisi la visière car j’ai déjà des lunettes de vue et je n’aime pas empiler les lunettes)

Plus d’info sur la prévention des risques de la soude ici.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Surgraisser à la trace : formidable ou totalement inutile ?
Matériel pour se protéger de la soude caustique quand on fait son savon d'alep maison
Gants et visière : de quoi se protéger de la soude

Pour faire la pâte à savon

Cette recette de savon est assez basique et ne nécessite pas de matériel spécifique. J’ai donc :

  • Deux récipients : un pour mélanger les huiles et un pour dissoudre la soude dans de l’eau;
  • Un petit ramequin en verre, pour peser ma soude;
  • Une balance précise au gramme, pour peser finement les huiles et la soude;
  • Un mixeur plongeant, qui va servir à mélanger la soude et les huiles ensemble jusqu’à la trace (la trace est un changement de consistance du mélange huiles + soude, qui indique que la réaction de saponification a bien débuté);
  • Une ou deux maryses ou cuillères à soupe, pour touiller à la main et racler les bords des pots (toujours pratique);
  • Et un moule pour y couler le savon.
Matériel pour faire son savon d'alep maison : balance, mixeur plongeant récipients
Le matériel de base pour faire son savon

Comme je réalise une petite quantité de savon, j’ai utilisé cette fois-ci plusieurs petits moules individuels plutôt qu’un gros moule à savon :

La fourchette est pour donner l’échelle 😉 Ces moules viennent tous de chez Aroma-zone

On mélange tout les ingrédients !

Afin de réaliser la saponification, je dois maintenant fabriquer ma lessive de soude au lait de chèvre, puis l’intégrer aux huiles et beurres mélangés ensemble, et enfin mixer tout cela jusqu’à la trace.

Temps nécessaire : 1 heure.

Les trois principales étapes pour fabriquer ce savon au lait unique : lessive de soude, mélange des huiles, et trace.

  1. Ingrédients :

    275 g d’huile d’olive (55 %)
    150 g d’huile de coco (30 %)
    50 g d‘huile de tournesol (10 %)
    25 g d’huile de ricin (5 %)
    178 g de lait de chèvre
    69 g de soude caustique
    25 g de miel
    1 càs d’argile blanche

  2. Peser la quantité de lait de chèvre et de soude caustique nécessaires.

    Pour cette recette, 178 grammes de lait et 69 grammes de soude.

  3. Verser le lait de chèvre dans un bac à glaçons, et congelez-le.

    Cela permettra de réaliser la lessive de soude avec ces glaçons de lait. Ainsi, la chaleur générée par la dissolution de la soude fera fondre les glaçons mais ne risquera pas de cuire ou brûler le lait, ce qui arriverai si vous versiez la soude directement dans du lait à température ambiante.

  4. Réalisez une lessive de soude à l’aide des glaçons de lait de chèvre (technique du glaçon).

    Placez les glaçons de lait dans un récipient, et ajouter par dessus la soude caustique en perle (soyez bien protégé). Mélangez jusqu’à dissolution complète de la soude.
    La couleur laiteuse du mélange va devenir plutôt jaune, c’est normal.

  5. Pesez toutes vos matières grasses dans un récipient.

    275 g d’huile d’olive (55 %)
    150 g d’huile de coco (30 %)
    50 g d‘huile de tournesol (10 %)
    25 g d’huile de ricin (5 %)
    Faites au fondre l’huile de coco au bain-marie si besoin.

  6. Ajouter au mélange d’huiles le miel et l’argile blanche.

    25 g de miel
    1 càs d’argile blanche
    Chauffez le miel au un bain-marie ou au micro-ondes, il sera ainsi liquide et sera plus facile à utiliser et mélanger.

  7. Versez la lessive de soude au lait dans le mélange d’huiles.

  8. Utilisez votre mixeur plongeant pour bien mélanger l’ensemble huiles + soude, jusqu’à la trace.

    Cela peut prendre plusieurs minutes de mixage. Attention à ménager le moteur de votre mixeur !

  9. Coulez la pâte à savon obtenue dans votre moule.

  10. 24 à 48h plus tard, une fois le savon durci, démoulez-le et, si nécessaire, coupez-le en tranches individuelles.

  11. Enfin, avant de l’utiliser, n’oubliez pas de laissez votre savon en cure 4 à 6 semaines.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Le savon cœur : création maison pour un anniversaire de mariage

Et après 24h dans le moule …

savon au lait de chèvre et miel maison saponifié à froid

Une fois solidifié au bout de 24h, le savon peut être démoulé. A ce moment là, sa texture était parfait pour le tamponner, mais j’ai oublié ! Dommage 😆

Vous remarquez que la belle couleur blanche du lait a disparu et que le savon obtenu n’est pas blanc, mais plus dans les tons jaunes/beiges. Une fois encore, c’est le pH élevé de la soude qui modifie les couleurs des ingrédients.

Mais c’est bien la couleur naturelle d’un vrai savon au lait de chèvre ! Pour le rendre plus blanc, il faudrait y ajouter des colorants tels que du dioxyde de titane ou de l’oxyde de zinc.

Je ne pourrai l’essayer qu’après sa cure, mais je pense que sa savon va être fort délicat pour la peau (grâce au lait de chèvre et au miel) et aura une très belle mousse (présence de coco, de ricin et du sucre contenu dans le miel).

Est-ce que cela vous donne envie d’essayer de faire ce savon classique de la savonnerie ? Dites-moi ce que vous en pensez en commentaire sous cet article !

La bise 😉

Partager l'article :

8 réflexions sur « Savon au lait de chèvre maison saponifié à froid : la recette ! »

  1. Bonsoir Vivien , merci pour cette recette qui me tente bien !!! je suis débuttante le 1 er essaye parti à la poubelle 2 kg …. mon erreur a était de mettre de la lessive de soude + rajout d’eau donc très mou !!! j’ai donc racheter de la soude en bille et la bingo j’ai réussi mes savons , mais en plus petite quantité 550g !! je me sert du calculateur Mendrulandia …et je vais en refaire des demain : 400g huile olive 75 g huile de coco 70 g huile pépin de raisin 73 g de soude + 177 g de lait amande maison que j’ai mi à congeler .. j’attend pour essaye car temps de pose 4/6 semaines . Cordialement

    1. « L’erreur est les plus grand des maîtres » comme dirait le sage 🙂 Votre prochain savon, avec le lait d’amande, sera bien j’en suis sûr !

      1. Merci Vivien oui erreur fait toujours grandir !!!!! et oui mes savon au lait d’ammande son top reste à attendre pour les tester 4/6 s .. petite question que je me pose combien de tant dur un savon fait soit même !!! merci

        1. Un savon se conserve bien longtemps, particulièrement si vous le conservez dans un endroit frais, sec et sombre (comme la plupart des choses). Pensez aux savons d’Alep qui sont traditionnellement vendus plusieurs années après leur fabrication !
          Le pH très alcalin des savons nuit au développement de la plupart des bactéries et champignons, d’où la longévité des savons. Ce qui a le plus de (mal)chance d’arriver, c’est le rancissement du savon (chaque savon y est plus ou moins sensible selon sa composition). Mais ce phénomène est juste esthétique donc ça ne remet pas en cause l’intégrité du savon, et une conservation dans les conditions énoncées plus haut prévient bien ce phénomène.
          J’espère que cette réponse un peu longue vous aura bien aiguillée pour comprendre que le savon n’a pas vraiment de date de péremption !

  2. Bonjour Vivien,

    Dans votre recette vous n’indiquez pas a quelle température il faut mélanger les huiles a la lessive de soude.
    Merci de m’éclairer.

    HOUDA

    1. Bonjour,
      Dans la pratique cela n’a pas beaucoup d’importance, c’est pour cela que je ne prends jamais les températures et que je ne l’ai pas précisé dans cet article. Les huiles était à températures ambiantes de la pièce, donc sans doute 20 °C environ.

  3. Bonjour Vivien , merci pour votre retour très complet qui répond et qui répond bien à ma demande je vous en remercie Cordialement

Laisser un commentaire