L’Alep : savon d’Alep maison saponifié à froid (25 % d’huile de baies de laurier)

L’Alep : savon d’Alep maison saponifié à froid (25 % d’huile de baies de laurier)

Faire un savon d’Alep maison me parait formidable, et très satisfaisant.

En effet, le savon d’Alep est un classique de la savonnerie.

Plusieurs fois millénaire, ce savon traditionnellement produit dans la ville d’Alep, en Syrie, est connu et reconnu dans le monde entier pour sa qualité ainsi que pour les vertus de son ingrédient phare : l’huile de baies de laurier.

Sa qualité ainsi que son histoire riche et ancienne en font, plus qu’un classique, un vénérable patrimoine du monde de la savonnerie.

Alors forcément, quelle chance de pouvoir en fabriquer chez soi !

Pourquoi un savon d’Alep maison ?

Déjà, pour toute la charge historique que porte ce savon, évoquée dans l’introduction (plus d’info sur la page wikipedia du savon d’Alep)

Ensuite, pour découvrir et tester cette fameuse huile de baies de laurier dont est fait ce savon. C’est une huile précieuse et chère, ce qui explique le prix généralement élevé du savon d’Alep.

Enfin, pour l’odeur de ce savon ! Sa senteur est en fait celle de l’huile de baies de laurier, qui est assez clivante : les gens ont tendance soit à l’adorer, soit à la détester. Elle possède un parfum de cendre ou de fumée très singulière. Vous l’aurez deviné : moi, j’adore !

Oh, et j’aime aussi son minimalisme (j’aime bien le minimalisme en général) : deux ingrédients seulement. Pas de parfum, pas de colorant, pas d’ajouts. Minimal mais efficace !

Les différences du savon d’Alep traditionnel et du savon d’Alep maison

Dans la cuisine de mon modeste trois pièces francilien, je ne peux pas faire la même chose qu’un maître savonnier syrien dans son hangar de production à Alep. Il y a donc quelques différences entre mon savon d’Alep et le savon d’Alep traditionnel.

La méthode de fabrication

A Alep :

Le savon d’Alep est fabriqué selon une méthodologie bien établie, depuis des millénaires. C’est même sa méthode de fabrication qui le défini, car il n’y a pas d’appellation d’origine protégée pour ce produit.

On dit souvent que le savon d’Alep est l’ancêtre du savon de Marseille. En effet, c’est l’import en Europe de la méthode de fabrication du savon d’Alep au cours du Moyen Âge qui a permis la création du savon de Marseille.

Le savon d’Alep est fabriqué par une saponification à chaud : la pâte à savon (faite d’huiles d’olive et de baies de laurier, et de soude) est chauffée à haute température plusieurs jours durant.

Une fois moulé et coupé en cube, il est laissé sécher au minimum 6 mois, et jusqu’à plusieurs années, dans le climat spécifique de sa région natale.

Chez moi :

Il y a deux différences majeures dans mon process de fabrication, par rapport au process originel :

  • J’ai fabriqué ce savon d’Alep en SAF (saponification à froid), et pas en saponification à chaud comme ils le font là bas. C’est plus pratique, plus simple, et la saponification à chaud utilisée à Alep n’est de toute façon pas adaptée et peu (voire pas) accessible à un particulier qui fait du savon dans sa cuisine.
  • Le savon sèche dans le climat de la région parisienne et pas celui d’Alep :p C’est sans doute une différence à l’impacte limité, mais c’est une différence quand même.

La couleur du savon

A Alep :
Couleur d'un savon d'Alep tradtionnel
Couleur d’un savon d’Alep tradtionnel

Traditionnellement, le savon d’Alep est d’une couleur jaune-beige à marron à l’extérieur, et vert à l’intérieur. C’est du plus bel effet !

Mais pourquoi ? Cela est dû à l’huile d’olive utilisée lors de la fabrication. Ce n’est pas une huile d’olive vierge première pression à froid comme on en trouve partout chez nous, mais une huile de second pressage. Celle-ci contient plus de matière organique et surtout, beaucoup de chlorophylle qui lui donne sa couleur verte.

Fraichement fabriqué, le savon d’Alep est donc tout vert. Mais, au fil du temps, la chlorophylle contenue dans la partie extérieure du savon va s’oxyder au contact de l’air, ce qui va la faire changer de couleur vers ce jaune-beige ou marron. La partie interne du savon, pas en contact avec l’air, ne s’oxyde pas et reste verte.

Chez moi :

Mon savon d’Alep maison n’aura pas cette couleur verte que lui donne normalement l’huile d’olive deuxième pression, car je n’arrive tout simplement pas à en trouver ! Si vous savez où s’en procurer, je suis preneur ! Je ne trouve que de l’huile extra vierge première pression à froid et c’est donc ce que j’ai dû utiliser.

C’est pourquoi mon savon d’Alep n’aura qu’une couleur et ne sera pas vert à l’intérieur, faute de chlorophylle dans l’huile d’olive.

L’huile de baies de laurier dans le savon d’Alep

Le savon d’Alep est fait à partir de deux ingrédients seulement : l’huile d’olive et la précieuse huile de baies de laurier.

Le pourcentage de cette dernière dans la composition détermine la qualité du savon d’Alep. Les plus hauts de gamme en contiennent 40 %, voire parfois (mais plus rarement) 50 ou 60 % pour les plus luxueux ! En dessous de 20 %, ça commence à faire peu et, à moins de 10 % ça devient anecdotique (pour ne pas dire marketing).

Le savon d’Alep que je réalise contiendra 25 % d’huile de baies de laurier (et donc 75% d’huile d’olive). C’est honnête !

La complication de la recette

Mon défi 8-8-8 m’impose de me mettre un peu de difficulté lorsque je réalise une nouvelle recette de savon, en plus du simple fait que ce soit une nouvelle recette.

Cette semaine, nous en avons une :

  • Je vais dissoudre ma soude en réduction d’eau : cela signifie que je vais dissoudre ma soude dans une volume d’eau plus petit que d’habitude.
    (plus d’info dans l’article sur la soude caustique)

Pourquoi ? Parce que l’huile d’olive et l’huile de baies de laurier, seuls composant de l’Alep, ne donnent pas un savon très dur. Mettre moins d’eau dans la lessive de soude (et donc dans le savon) permet de le faire sécher plus vite et de le rendre d’une dureté acceptable plus rapidement. Ça compense, en quelque sorte.

La réduction d’eau donne une lessive de soude plus concentrée en soude, et donc plus dangereuse. Ainsi, il vaut mieux avoir l’habitude de manipuler la soude, et être à l’aise avec la saponification en général afin de pouvoir bien se concentrer sur la manipulation de cette lessive de soude concentrée.

Plus d’info sur la réduction d’eau et la soude caustique pour faire du savon dans cet article sur la soude caustique.

Fabrication du savon d’Alep maison

Le matériel

Que me faut-il ? Quelques équipements de sécurité élémentaires, quelques ustensiles, et des huiles.

Pour la sécurité

La soude est un produit très caustique. Sur la peau, elle peut causer des brûlures, et sur les yeux des lésions pouvant entrainer la cécité.

Heureusement, il est très facile de prévenir ces risques, il suffit de :

  • Pour le corps, porter des vêtements longs ou une blouse (pour ne pas laisser la peau apparaître);
  • Pour les mains, mettre des gants;
  • Et pour les yeux, porter des lunettes de sécurité ou une visière (j’ai choisi la visière car j’ai déjà des lunettes de vue et je n’aime pas empiler les lunettes)

Plus d’info sur la prévention des risques de la soude ici.

Matériel pour se protéger de la soude caustique quand on fait son savon d'alep maison
Gants et visière : de quoi se protéger de la soude

Pour faire la pâte à savon

Cette recette de savon est assez basique et ne nécessite pas de matériel spécifique. J’ai donc :

  • Deux récipients : un pour mélanger les huiles et un pour dissoudre la soude dans de l’eau;
  • Un petit ramequin en verre, pour peser ma soude;
  • Une balance précise au gramme, pour peser finement les huiles et la soude;
  • Un mixeur plongeant, qui va servir à mélanger la soude et les huiles ensemble jusqu’à la trace (la trace est un changement de consistance du mélange huiles + soude, qui indique que la réaction de saponification a bien débuté);
  • Une ou deux maryses ou cuillères à soupe, pour touiller à la main et racler les bords des pots (toujours pratique);
  • Et un moule en silicone, style moule à cake, pour y couler le savon.
Matériel pour faire son savon d'alep maison : balance, mixeur plongeant récipients
Le matériel de base pour faire son savon
Moule pour faire son savon d'alep maison
Le moule, avec un séparateur maison pour n’en remplir que la moitié

Les ingrédients

Les huiles utilisées (+ aperçu des propriétés du savon)

J’ai réalisé ce savon à partir de 400 grammes d’huiles :

On est donc sur un savon d’Alep à 25 % d’huile de baies de laurier.

Huiles composant le savon d'Alep maison : olive et baies de laurier
Les huiles utilisées

Cela me donne un savon avec un INS de 120 et les propriétés théoriques suivantes (plus d’info sur les propriétés d’un savon dans cet article) :

Propriétés théoriques du savon d'alep maison
Aperçu de la recette et des propriétés du savon (calculateur mendrulandia)

La soude

je vais taire la quantité de lessive de soude caustique que j’ai utilisée, car il est très important de la calculer soi-même, et plusieurs fois pour vérifier ! En effet, elle change selon chaque gramme d’huile ajouté ou retiré à la recette ( et donc également selon le surgraissage appliqué).

Plus d’info sur la soude caustique dans cet article dédié.

On mélange tout ça !

Afin de réaliser la saponification à froid, il ne reste plus qu’à dissoudre la soude dans l’eau, puis à mélanger cette soude dissoute aux huiles jusqu’à la fameuse trace, et enfin à verser dans le moule en silicone :

savon d'alep maison SAF dans son moule
La pâte à savon d’Alep dans son moule

Et après une journée dans le moule …

Démoulage, découpage, et un petit coup de tampon (j’aime bien tamponner :p ), ça nous donne ceci :

Savon d'Alep maison saponifié à froid (SAF)

Eh bien ma foi, j’en suis plutôt content ! Il a bonne allure, et il effluve la délicieuse odeur de l’huile de baies de laurier, hmmm !

J’espère en refaire un avec un plus haut pourcentage de cette huile caractéristique (40 %), et avec de l’huile d’olive deuxième pression afin d’avoir le même changement de couleur que dans l’Alep original.

En attendant, j’ai hâte de l’essayer !

Le savon de la semaine prochaine promet d’être bien différent de ce minimaliste savon d’Alep ! Mais qu’est ce que ça peut être ?!

Si tu veux le savoir en avance, suit la page du blog sur instagram (@blog_AAFSS) ! J’y mets les stories et photos des savons avant qu’ils ne soient dévoilés en article.

La bise 😉

Partager l'article :

2 thoughts on “L’Alep : savon d’Alep maison saponifié à froid (25 % d’huile de baies de laurier)

  1. Hello Vivien,
    J’adore cette recette, j’ai juste un regret par rapport à l’article…. je n’ai pas les odeurs. En tout cas on sent que c’est une passion chez toi et que tu arrives très bien à la communiquer. Merci pour cet article. Christophe

Laisser un commentaire

Voudriez-vous recevoir un guide pour commencer à faire du savon ? :)

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant