Quel matériel de fabrication de savon faut-il pour débuter en savonnerie ?

Quel matériel de fabrication de savon faut-il pour débuter en savonnerie ?

Parlons matos ! Faire du savon, ça ne s’improvise pas. Il y a un certain nombre de choses à penser et à avoir, et notamment un équipement adapté. Du coup, vous vous demandez sûrement : de quel matériel de fabrication de savon ai-je besoin pour commencer à faire mon savon ?

Je me suis posé la même question à mes débuts ! Heureusement, pour une fois la réponse est plutôt simple ! Le matériel ne demande rien de technique ou de spécialisé, rien de très cher. Par contre, comme souvent sur internet, l’information est un peu disséminée partout. C’est un peu fastidieux de croiser les sources !

Je vous propose donc de rassembler toutes ces infos dans un même article afin de développer ce sujet rapidement évoqué dans l’article Comment faire du savon maison ?.

Je vais classer tout ce matériel en trois groupes :

  • Le matériel pour se protéger de la soude
  • Le matériel de base pour faire ses premiers savons
  • Et enfin du matériel pas nécessaire dans un premier temps, mais qui vous permettra d’explorer des choses et d’apporter de la diversité dans vos créations 🙂

Matériel de protection contre la soude (indispensable)

Je commence avec cet équipement de protection, indispensable, car c’est trop bête de se blesser en faisant du savon. Surtout que prévenir les dangers de la soude, c’est vraiment facile.

Si vous avez besoin d’un rappel sur les dangers de la soude, voyez donc ici !

Protection des mains

Vos mains étant la partie de votre corps la plus proche de la soude, les protéger est évident !

Et pour ça, rien plus simple : mettez des gants ! Des gants imperméables, afin que de la lessive de soude ne s’y imbibe pas en cas de contact.

Typiquement, des gants ménagers en latex c’est parfait (comme les fameux gants Mapa)! Peu chers, disponibles dans tous les supermarchés, et bien couvrants. C’est exactement ce que j’utilise :

Gants ménagers en latex pour se protéger de la soude quand on fait du savon
De simples gants ménagers, parfaits pour protéger vos mains !

Protection des yeux / du visage

Vous avez deux options principales ici : soit vous ne protégez que vos yeux (ce qui est un minimum), soit vous protégez votre visage entier.

Protection des yeux

Utilisez des lunettes de protection ! Vous en trouverez en magasin de bricolage, et bien souvent aussi en supermarché au rayon bricolage.

Elles se présentent soit sous la forme de lunettes classiques bien couvrantes, soit sous forme de “masque de ski” avec un élastique. Le choix est à votre préférence.

Veillez à acheter des lunettes qui couvrent bien, qui possèdent des rebords dessus et sur les côtés afin d’éviter qu’une goutte de soude ne passe par-dessus vos lunettes ! Ça vaut quelques euros de plus, mais c’est toujours moins cher qu’un œil !

Regardez la forme de cette paire, c’est de cela dont je parle :

Protection du visage

Plutôt que des lunettes de protection, vous pouvez optez pour une protection intégrale du visage.

Personnellement, j’ai choisi cela pour deux raison :

  • J’ai déjà des lunettes (de vue), et rajouter par-dessus des lunettes de protection ce n’est pas très confortable.
  • Je trouve dommage de ce protéger tout le corps SAUF le visage ! Voilà bien le dernier endroit où vous aimeriez avoir une cicatrice en cas d’accident, non ?

Dans ce cas, optez pour une visière de protection !

La triste actualité épidémiologique, au moment où je rédige cet article, permet au moins de trouver très facilement ce genre de masque.

Visière pour se protéger le visage de la soude quand on fait du savon
La visière de protection que j’utilise

Protection du corps / des vêtements

L’idéal est de faire en sorte qu’aucune surface de votre peau ne soit accessible.

Le plus simple est donc de porter des vêtements longs et couvrants (manches longues, pantalons, chaussons/chaussures fermées). Mesdames, idéalement veillez à ne pas porter un haut trop ouvert au niveau buste et décolleté.

Ainsi, vous êtes certains qu’une projection de soude accidentelle ne vous fera rien !

Si vous voulez quelque chose d’un peu plus “technique”, procurez vous une blouse ! Exactement comme vous aviez (peut-être) pour faire des TP de chimie à l’école 😉 Cela coûte une vingtaine d’euro, probablement un peu trop pour un premier investissement dans votre matériel de débutant. Mais à terme, pourquoi pas ! C’est plus simple que de chercher des vêtements longs dans sa garde-robe, et de se changer juste pour faire du savon !

J’ai débuté sans blouse (mais avec des vêtements longs). Maintenant j’ai cette blouse ci, peu chère et bien couvrante :

Quid du masque filtrant ?

Si vous faites votre lessive de soude vous-même en dissolvant des micro-perles de soude, il se produit au début de la dissolution un dégagement gazeux.

Personnellement je n’utilise pas de masque filtrant (je ne peux donc pas vous en conseiller) car à notre échelle de savonnier amateur, le dégagement gazeux est faible. J’applique juste quelques règles simples (comme ouvrir ma fenêtre).

Retrouvez ces règles ici.

Matériel de fabrication du savon : la base

Passons à l’équipement nécessaire pour débuter dans la création de savons ! Vous allez voir qu’il s’agit de matériel de cuisine de base, en fait ! Il ne coûte donc pas très cher, est souvent trouvable au rayon cuisine des hypermarchés, et vous pouvez facilement en trouver d’occasion.

Balance précise au gramme

Faire du savon nécessite de peser précisément les huiles et la soude puisqu’au final, vous faite une réaction chimique (la saponification).

Une balance précise au gramme est donc nécessaire. Vous pouvez tout à fait avoir une balance encore plus précise, mais c’est souvent bien plus cher.

Attention, certaines balances (pour les cosmétiques, généralement) précises ne peuvent supporter que 500 grammes, ce qui est trop peu. On est facilement entre 1 et 2 Kg quand on fait des savons de taille standard.

Comme vous avez pu le voir dans d’autres articles, j’utilise cette balance et je n’ai rien à y redire, je vous la conseille donc :

Mixeur plongeant

Très utile pour mélanger ensemble les huiles et la lessive de soude jusqu’à la trace ! Techniquement, vous pouvez faire sans et mélanger à la main au fouet. Ce sera juste beaucoup plus long et fatiguant 😉

Un mixeur plongeant d’entrée gamme suffira bien ! Vous pourriez même l’acheter d’occasion car ce n’est pas grave si les lames son émoussées.

J’utilise un vieux mixeur Proline :

mixeur plongeant pour faire du savon
Mon mixeur plongeant

Récipients

Il vous faut au moins deux récipients, type saladier ou bol mélangeur. Vous en voyez un des miens sur la photo juste au-dessus, avec mon mixeur.

Deux récipients de la sorte est un minimum : dans l’un vous pèserez vos huiles et dans l’autre, votre lessive de soude. Mais vous pouvez en avoir plus que deux ! C’est pratique pour, par exemple, faire fondre des beurres au bain-marie, ou encore pour faire des savons de plusieurs couleurs !

Question matériaux : le récipient servant à dissoudre la soude (si vous le faite) doit être résistant à la chaleur, car la dissolution libère beaucoup de chaleur. Donc : plastiques de cuisine thermorésistants, verre type pyrex, ou acier inox (pas d’autres métaux, qui réagissent avec la soude).

Ramequin (si vous utilisez de la soude en micro-perles)

Si vous faites vous même votre lessive de soude à partir de soude en micro-perles, vous aurez besoin d’un ramequin/bol/verre afin d’y peser cette dernière.

Si vous utilisez de la lessive de soude déjà prête, en bouteille donc, pas besoin ! En effet, vous pèserez cette dernière directement dans un des deux récipients décrits plus haut.

Maryses ou grosses cuillères

Je suis étonné par le nombre de personnes ne sachant pas ce qu’est une maryse ! C’est votre cas aussi ?

Une maryse est une spatule très flexible. C’est très pratique pour racler les bords de vos récipients de savonnerie (c’est aussi très pratique pour la cuisine !)

J’en ai acheté une paire chez Aroma-zone à l’occasion d’une commande.

Mais ce n’est pas prioritaire : pour vos débuts, une ou deux grosses cuillères feront parfaitement l’affaire pour racler vos pots !

La maryse Aroma-zone

Moule

Ah, on touche là au matériel le plus symbolique du savonnier ! Son moule ! Le moule à une importance symbolique, esthétique, dans le sens où il va donner à votre savon sa forme : carré, rectangulaire, plutôt rond, avec des motifs ou pas, savon individuel ou savon coupé dans un gros pain, …

Je ne vais pas vous mentir, les savonniers amateurs ont tendance à accumuler les moules chez eux ! 😉 (et moi aussi, du coup !)

Fabriquer un moule à savon DIY

Un vrai moule à savon lambda coûte une vingtaine d’euro. Si vous souhaitez faire votre premier savon à moindre frais, faites un moule DIY !

Il vous suffit de prendre un brique en carton alimentaire (lait, jus de fruit, soupe, …) et d’en retirer un côté à l’aide de ciseau. Et voila, tadam !

Moule à savon fait maison DIY
Moules à savon maison

Un tel moule aura une durée de vie faible (voire unique), mais c’est parfait pour tester la savonnerie et voir si vous souhaitez investir ensuite dans un vrai moule !

Vous pouvez faire à peu près la même chose avec des boites de Pringles, ça vous fera des savons ronds 🙂

Enfin, vous pouvez aussi utiliser un moule à cake, une boite à chaussure, ou tout autre récipient de la sorte, chemisé avec du papier cuisson (sinon le savon collera au bord, et bon courage pour démouler !).

Acheter un moule à savon

Un vrai moule à savon sera sans doute plus simple à utiliser qu’un moule DIY.

Le moule que j’utilise et que vous avez déjà pu voir dans mes réalisations est celui-ci :

C’est un moule très classique vendu par mille boutiques différentes, mais d’un très bon rapport qualité prix. Vous n’aurez pas faux en prenant celui-ci !

Vous retrouverez ce moule intégré à plusieurs “lots”, qui contiendront en plus du moule des accessoires pour couper vos savons, ou bien des moules secondaires. Par exemple, j’ai débuté avec ce lot ci :

En de plus de ces “gros” moules, vous avez également accès à une multitude de petits moules individuels en silicone, exactement les mêmes que ceux pour cuisiner. Il y en a de toutes forme et décoration, c’est très sympa ! J’ai par exemple ce moule cœurs :

Moule en silicone coeur pour faire du savon maison
Moule en silicone pour faire des savons en cœur <3

Voilà, avec tout cela vous serez parés pour faire vos premiers savons !

Quoi ? Vous en voulez encore ?! D’accord, je vais vous conseiller quelques objets ou gadjets pratiques pour aller un peu plus loin en savonnerie !

Matériel de fabrication du savon : d’autres choses sympas

Pour terminer, je vais vous indiquer deux ou trois équipements de savonnerie supplémentaires, pour faciliter explorer cette pratique.

De quoi découper proprement votre savon

Une fois votre barre de savon démoulée, vous voudrez sans doute la découper en savons individuels.

Pour cela, plusieurs solutions existent :

  • Utiliser un couteau de cuisine, tout simplement. Ce n’est pas le plus pratique pour couper bien droit, mais ça marche bien et vous l’avez sûrement déjà !
  • Utiliser de grandes “lames plates” comme on en trouve dans les kits. Ils sont souvent fournis en plus avec une boite à découpe pour couper bien droit et à l’épaisseur que vous voulez. C’est ce avec quoi j’ai commencé, et l’avantage principal est que ça vient en kit avec un moule, donc si vous n’avez rien c’est plutôt un bon plan :
  • Ces grandes lames plates sont un peu grossières pour couper vos savons, et ceux-ci ont tendance à rester coller sur la surface de la lame après la découpe.
    Le meilleur outil pour couper vos savon, et ce que je vous recommande, c’est un fil tendu ! C’est en plus très économique si vous en achetez un hors kit (sinon c’est bien trop cher à mon avis). Je vous recommande ce genre d’outil, pas cher, simple et efficace dans la découpe :

Cuillères doseuses

Voila un ustensile très pratique pour doser des petites choses, comme des fragrances, des colorants ou des argiles par exemple.

Il s’agit d’un ensemble de cuillères à la contenance précise (par exemple 1 mL, 2,5 mL, 7,5 mL, 15 mL). J’ai ce modèle :

Il y a PLEIN de modèles différents, et beaucoup sont moins chers car en plastique. Mais je préfère souvent acheter des objets pas en plastique, c’est pourquoi j’ai choisi ces cuillères là.

Plus de récipients !

Croyez moi, vous allez vite ressentir le besoin d’avoir plus de deux récipients ! C’est particulièrement vrai si vous faites des marbrages (des savons de plusieurs couleurs).

Méthode pas chère : utilisez des pots en verre ! J’ai fait ça pendant pas mal de temps. Il y a plein de pots en verre dans la vie quotidienne : cornichons, certaines conserves, petits pois, … Mes candidats préférés étaient les pots de compote en verre d’un kilogramme :

Pâte à savon dans trois pots de compote
Pâte à savon dans trois pots de compote

Méthode moins bon marché : achetez des pichets dédiés ! J’ai fait cela récemment quand je commençais à avoir besoin de 4 récipients juste pour faire des couleurs (pour le savon marin). J’ai donc investi dans ceci :

Franchement j’aurais du faire cela plus tôt ! C’est plus léger que les pots en verre (évidemment) donc plus facile à manipuler (surtout avec les poignées). Les grands becs verseurs sont très pratiques pour faire les marbrages avec précision. Et enfin, les petits pots fournis sont très utiles pour pré-diluer des colorants, argiles ou autres poudres.

Pâtes à savon colorées dans des pichets verseurs
Pichets verseurs : très pratiques pour faire des savons à plusieurs couleurs !

Plus de moules !

Et oui, je vous ai dit plus haut que les savonniers aiment les moules ! Avoir différents moules vous permettra d’avoir des savons aux formes variées, avec des motifs, des textures, des impressions et même des bas-reliefs.

Là, c’est vraiment une question de goût et d’envie personnelle tellement il y en a ! Tapez juste “moule à savon” dans google ou amazon par exemple, vous serez servi !

Ça peu sembler trivial, mais les moules peuvent vraiment jouer un rôle important dans l’aspect final de votre savon, et le “ressenti” qu’il donne.

Le matériel de fabrication de savon est I N F I N I

Quoi, comment ça infini ?!

Ce que je veux dire, c’est qu’on peut toujours trouver quelque chose à ajouter à son matériel de savonnerie. Un nouvel ustensile intéressant, un gadget à la mode ou encore un équipement utile.

Cet article n’est donc pas du tout exhaustif ! je me suis contenté de lister ce que je considère être le minimum indispensable pour commencer à faire du savon, plus quelques extras pour améliorer votre expérience savonnesque si cela vous plait.

J’espère en tout cas avoir pu dégrossir vos interrogations quant à ce que vous devez avoir pour commencer à créer vos savons chez vous. Rien de compliqué ou de très cher.

Si vous souhaite commencer à petit budget, pensez à demander à vos proches s’ils ont du matériel à vous prêter, et à regarder les occasions !

Si vous vous interrogez sur un objet dont je n’ai pas parlé, posez donc la question en commentaire !

Et pour ne rater aucun des prochains articles, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook du blog !

La bise 😉

Partager l'article :

4 thoughts on “Quel matériel de fabrication de savon faut-il pour débuter en savonnerie ?

  1. Super ton blog ! Et merci d’être la première personne que je croise qui explique comment se protéger des dangers de la soude !! Il y a malheureusement pas mal de monde qui fait n’importe quoi sur internet.
    Je vais sans doute tenter de faire mes premiers savons pour mon usage perso dès que j’ai un peu le temps et je reviendrai sur ton blog chercher des recettes 🙂

  2. Salut, bel article ! Comme j’habite en Polynésie et que j’ai des cocos plein le jardin, j’aimerai savoir si tu as une recette savon coco . Je vais de ce pas voir l’article du savon à l’avocat car j’ai un avocatier qui donne énormément ! J’ai eu le lien via le groupe des BP. Sympa ce partage d’articles. 😉

    1. Salut Marie, et merci à toi 🙂
      Oh c’est chouette d’avoir plein de coco dans son jardin ! Est-ce que tu fais l’huile de coco toi même ?
      Tu peux faire un savon 100% huile de coco ! Il te faudra le surgraisser à 25 ou 30%. C’est plus que pour un savon classique, mais c’est parceque l’huile de coco toute seule produit un savon très détergeant et donc un peu agressif pour la peau. Il faut donc un fort surgraissage pour compenser cela.
      Amuse toi bien 🙂

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement l'ebook

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant