Le savon, c’est quoi ? (et pourquoi un savon artisanal est mieux qu’un savon industriel)

Le savon, c’est quoi ? (et pourquoi un savon artisanal est mieux qu’un savon industriel)

Le savon, quel objet mystérieux ! Vous avez beau vous en servir depuis que vous êtes né, il a beau être dans votre quotidien, au final vous ne savez pas grand chose de lui. Des questions vous trottent :

  • Le savon, c’est quoi, au final ?
  • Comment est-il fait ?
  • Quelles différences de qualité entre les savons industriels du supermarché, et les savons artisanaux ?

C’est en tout cas le genre de questions que j’ai été amené à me poser lorsque j’ai commencé à m’intéresser au monde de la savonnerie.

Car comme tout le monde, je savais vaguement que les cosmétiques industriels sont souvent moins bons qu’ils ne veulent nous le faire croire, et qu’il devait donc exister des différences entre savon artisanal et savon industriel.

Cela m’est clairement apparu quand par hasard, il y a un an, je me suis retrouvé avec un échantillon de savon artisanal dans ma salle de bain. Ce savon était sans commune mesure avec ce que j’utilisais jusque là (dans le bon sens du terme).
Cela m’a donc poussé à me poser des questions, et m’a mené quelques mois plus tard à fabriquer mon premier savon artisanal.

Dans cet article, vous allez avoir vos premières réponses à ces questions. Vous allez vous initiez avec plusieurs notions intéressantes de la savonnerie, dont beaucoup auront leur propre article à terme.

Le savon, c'est quoi ? (et pourquoi un savon artisanal est mieux qu'un savon industriel)

Cet article est le premier article informatif écrit dans le cadre de mon défi 8-8-8.

Le savon, c’est quoi ?

Voila une question qui parait innocente, mais qui est bien fondée.

Honnêtement, il n’est pas nécessaire d’avoir la réponse à cette question pour faire son propre savon avec succès. Mais avoir cette réponse d’une part satisfera les curieux et augmentera leur culture, et d’autre part vous donnera un plus grande compréhension de la savonnerie. Cela vous permettra de plonger à terme plus profondément dans la technique, si vous le souhaitez.

La définition

Le savon est un produit utilisé pour le dégraissage et le lavage. Il tire son pouvoir détergent de ses molécules amphiphiles.

google

Bon alors oui, vous savez qu’un savon c’est utilisé pour dégraisser et laver. Si je vous pose là cette définition trouvée en première page de google, c’est parce que la fin est intéressante :

Il tire son pouvoir détergent de ses molécules amphiphiles.

Le savon a des molécules amphiphiles : cela signifie qu’un bout de la molécule de savon est attirée par l’eau, et l’autre bout est attirée par le gras. C’est cette propriété qui lui permet de laver. Nous y reviendrons prochainement.

Dans le but de mieux comprendre ce qu’est le savon, intéressons-nous à comment il est fabriqué.

La fabrication du savon : la saponification

Le savon se fabrique en réalisant une réaction chimique nommée saponification. C’est exactement ce que vous faites (ou ferez 😉 ) en fabriquant du savon artisanal chez vous : de la chimie.

La réaction de saponification peut être réalisée à chaud (on chauffe le mélange qui deviendra du savon) ou à froid (on ne le chauffe pas) : cette dernière est la fameuse saponification à froid (SAF) dont vous avez sûrement entendu parler. Beaucoup d’huiles sont sensibles à la température : le fait de ne pas les chauffer dans le SAF permet de conserver toutes leurs propriétés.

La saponification étant le cœur de la réalisation de savon artisanal chez soi, j’y reviendrai à FOND dans un article dédié.

Nous ne sommes pas en cours de chimie, je ne vais donc pas insister plus là-dessus pour le moment. Je vais juste vous résumer cette réaction avec une phrase, puis avec un schéma, puis avec le bilan chimique de la réaction (comme ça il y en a pour tous les niveaux).

La saponification en une phrase

Du gras + de la soude = du savon (et de la glycérine)

Un peu plus explicitement : vous mélangez divers corps gras avec un fort agent alcalin (souvent de la soude caustique, mais il y en a d’autres). La réaction de saponification s’amorce, et va vous donner du savon et de la glycérine.

La saponification en schéma

Faire son savon : saponification à froid (SAF)

La saponification en bilan chimique

Amateurs de chimie organique, ceci est pour vous : le bilan chimique de la réaction de saponification lors de la création de savon.

Faire son savon : bilan chimique de la saponification à froid (SAF)

Que retenir de la saponification ? 🤔

Je conçois qu’à la lecture de cette partie sur la saponification, ceux d’entre vous qui ont besoin de concret et n’aiment pas trop la théorie soient un peu dans le flou. Tout cela sera éclairci dans l’article dédié à la saponification à froid.

En résumé, vous pouvez retenir 3 points utiles sur la saponification :

  • Un savon artisanal est fait en mélangeant du gras (huiles, beurres, ou autres graisses) et de la soude caustique (le plus souvent).
  • Un savon artisanal contient de la glycérine, car la saponification crée de la glycérine.
  • La saponification peut être faite à froid (c’est à dire sans chauffer) : c’est la saponification à froid (SAF).

Le savon industriel, c’est quoi ?

Je vais maintenant vous parler quelque peu du savon industriel, cela nous permettra ensuite de conclure sur la question pourquoi un savon artisanal est mieux qu’un savon industriel ?.

La glycérine : un rapide point

Vous trouverez ici un article dédié à la glycérine. En voici un bref résumé :

La glycérine aussi aura droit à son article dédié car c’est un point important qui fait la qualité d’un savon artisanal, et qui le différencie d’un savon industriel.

Nous l’avons vu un peu plus haut, la réaction de saponification qui crée le savon crée aussi naturellement de la glycérine, qui est donc dans le savon.

Et la glycérine, c’est très bien ! C’est un produit qui hydrate votre peau et la protège des effets un peu trop fort du savon sur elle. Son absence dans le savon vous rendra la peau tendue, asséchée, désagréable, voire même desquamée.

Le surgraissage, un rapide point

Vous trouverez ici un article dédié au surgraissage. En voici un bref résumé :

Dans une réaction de saponification, que se passe-t-il si on met plus d’huile (ou autre corps gras) que de soude, en proportion ?

Et bien la soude va réagir avec l’huile pour créer du savon, comme vu précédemment, MAIS ! Au bout d’un moment, il n’y aura plus de soude (car elle aura été entièrement transformée en savon), et la réaction de saponification va donc s’arrêter. Cependant, il y aura encore des huiles, puisqu’on en a mit en excès.

C’est cela le surgraissage : quand il reste des graisses après la réaction de saponification.
Par conséquent, un savon surgras est un savon qui possède un surplus de graisse (huiles, beurres ou autres) dans sa composition finale.
Cela le rend doux, protecteur pour la peau et confortable à l’usage, car il laissera sur votre peau une fine couche de gras qui évitera son dessèchement.

Le savon solide industriel

Les grossistes industriels cosmétiques aussi créent du savon en utilisant la saponification. Cependant, ils font plusieurs choses qui vont drastiquement baisser la qualité du produit (mais accroitre leurs profits $$).

Notamment, ils utilisent :

  • Des huiles végétales de moindre qualité (et également des graisses animales).
  • Une saponification à chaud : la forte chaleur appliquée aux huiles leur fait perdre leurs propriété, pour la majorité.
  • Plus de soude qu’il n’en faut, afin de d’accélérer la réaction de saponification.
    • Ils éliminent ensuite l’excès de soude (car la soude restante est corrosive pour la peau) dans un procédé qui élimine aussi la glycérine.

Cette base sera ensuite utilisée par les fabricants de savons solides industriels, qui y rajouteront ce qu’ils veulent (parfum, colorant, tensioactifs, …). Là encore, les ajouts sont souvent de médiocre qualité.

Le savon liquide industriel

Alors là, c’est encore plus facile. Accrochez vous bien :

Les savons liquides industriels (gel douche, shampoing, liquide vaisselle, et autres) ne sont pas des savons.

chien meme quoi
C’est choquant.

En effet, les savons liquides industriels ne sont pas issus d’une réaction de saponification. Par conséquent, ce ne sont pas des savons. Ce sont simplement des détergents.

Ces produits sont un mélange de tensioactifs et de détergents de synthèse qui tentent d’imiter les propriétés du savon. Mais n’ayant pas les mêmes propriétés que les molécules naturellement présentes dans ce dernier, il faut leur ajouter plein de choses par dessus : conservateurs, agents de textures, stabilisateurs, et bien d’autres.

Pourquoi un savon artisanal est mieux qu’un savon industriel ?

Bien sûr, on peut répondre à cette question sous de multiples angles (écologique, économique, santé, …). Mais c’est bien sous l’angle de la qualité que je pose cette question dans cet article.

Et je pense que vous avez maintenant quelques clés pour répondre à cette question.

Résumons donc les éléments de réponses que vous venez de lire.
Quoi de mieux qu’un tableau pour comparer savons artisanal et industriel ?

savon industriel vs savon artisanal : quelles différences de qualité ?
Savon industriel vs savon artisanal : quelles différences de qualité ?

Et voilà !

Vous êtes maintenant un peu plus savant en savon !

Vous avez eu vos premiers contacts avec de grands concepts de la savonnerie : saponification, glycérine, surgraissage.
Si bous souhaitez en savoir un peu plus en attendant les futurs articles, vous pouvez jeter un œil à la page wikipedia du savon, elle est intéressante !

En tout cas, peut-être même commencez vous à comprendre pourquoi faire son savon est intéressant ?

En attendant la suite, dites moi donc en commentaire ce que vous pensez de tout cela : quelle est votre opinion sur la question savon artisanal vs savon industriel ? Est ce que cela vous donne envie de faire votre savon ?

La bise 😉

Partager l'article :

4 thoughts on “Le savon, c’est quoi ? (et pourquoi un savon artisanal est mieux qu’un savon industriel)

  1. Je suis bien contente d’être tombée sur ton blog car je souhaite justement me lancer dans la fabrication de mes propres savons ! Cet article était très instructif, merci beaucoup. Je me dis que par exemple, si au lycée on nous expliquait la chimie en nous faisant fabriquer des savons, ce serait vraiment génial (et je me serais un peu plus intéressée aux sciences… !).

    1. Merci à toi Sophie 🙂
      Je me rappelle avoir étudier au lycée la réaction de saponification en cours de chimie ! Hélas, il n’y a eu aucun TP pour réaliser un savon suite à ce cours, ça aurait été pourtant super ! Qui eut crut que je m’en servirais tant d’année après, haha !
      A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Voudriez-vous recevoir un guide pour commencer à faire du savon ? :)

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant