Savon à la purée d’avocat fait maison

Savon à la purée d’avocat fait maison

Mais qu’est-ce que c’est que ça, un savon à la purée d’avocat ?!

Vous avez sans doute déjà entendu parler des savons à l’huile d’avocat. Ils sont vendus, comme cette huile, comme étant un produit plutôt précieux et haut de gamme, généreux et nourrissant pour la peau.

Hé bien, les avocats étant légions sur les étals à cette période de l’année, j’ai décidé de faire un savon, non pas à l’huile d’avocat, mais carrément à l’avocat entier !

Spoiler : j’ai mis trop d’avocat !

Savon maison à la purée d'avocat saponifié à froid

Pourquoi un savon à la purée d’avocat ?

Je ne dispose pas chez moi d’huile d’avocat. En revanche, j’ai un avocat. L’avocat est un fruit riche en gras, il contient naturellement beaucoup de cette huile (environ 14 grammes pour 100 grammes d’avocat). Alors je me suis dit, pourquoi ne pas carrément mettre un avocat ?!

Après tout, c’est une pratique commune en savonnerie de mettre des fruits ou légumes dans un savon, particulièrement de l’avocat, du fait de sa richesse en gras.

C’est l’occasion pour moi d’essayer !

Les complications de la recette

Mon défi 8-8-8 m’impose de me mettre un peu de difficulté lorsque je réalise une nouvelle recette de savon.

Cette semaine, nous en avons trois:

  • Je vais dissoudre ma soude en réduction d’eau : cela signifie que je vais dissoudre ma soude dans une volume d’eau plus petit que d’habitude.
    (plus d’info dans l’article sur la soude caustique)
  • Je vais incorporer un fruit dans ma pâte à savon (l’avocat) : je dois prendre en compte dans ma recette la quantité de gras et d’eau qu’il contient.
  • Je vais essayer de faire mon premier marbrage : plusieurs couleurs mélangées dans le savon !
Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Savon maison 100% huile de palme rouge : la recette

Fabrication du savon à la purée d’avocat

Le matériel

Que me faut-il ? Quelques équipements de sécurité élémentaires, quelques ustensiles, des huiles, et quelques ajouts (argiles et huiles essentielles).

Pour la sécurité

La soude est un produit très caustique. Sur la peau, elle peut causer des brûlures, et sur les yeux des lésions pouvant entrainer la cécité.

Heureusement, il est très facile de prévenir ces risques, il suffit de :

  • Pour le corps, porter des vêtements longs ou une blouse (pour ne pas laisser la peau apparaître);
  • Pour les mains, mettre des gants;
  • Et pour les yeux, porter des lunettes de sécurité ou une visière (j’ai choisi la visière car j’ai déjà des lunettes de vue et je n’aime pas empiler les lunettes)
Matériel pour se protéger de la soude caustique quand on fait son savon
Gants et visière : de quoi se protéger de la soude

Plus d’info sur les dangers de la soude ici.

Pour faire la pâte à savon

Cette recette de savon est assez basique et ne nécessite pas de matériel spécifique. J’ai donc :

  • Deux récipients : un pour mélanger les huiles et un pour dissoudre la soude dans de l’eau;
  • Un petit ramequin en verre, pour peser ma soude;
  • Une balance précise au gramme, pour peser finement les huiles et la soude;
  • Un mixeur plongeant, qui va servir à mélanger la soude et les huiles ensemble jusqu’à la trace (la trace est un changement de consistance du mélange huiles + soude, qui indique que la réaction de saponification a bien débuté);
  • Une ou deux maryses ou cuillères à soupe, pour touiller à la main et racler les bords des pots (toujours pratique);
  • Et un moule en silicone, style moule à cake, pour y couler le savon.
Matériel pour faire son savon maison : balance, mixeur plongean,t récipients
Le matériel de base pour faire son savon
Moule pour faire son savon maison
Le moule, avec un séparateur maison pour n’en remplir que la moitié

Les ingrédients

Les huiles utilisées (+ aperçu des propriétés du savon)

J’ai réalisé ce savon à partir de 400 grammes d’huiles :

  • 55 % d’huile d’olive (220 g)
  • 25 % d’huile de coco (100 g)
  • 10 % d’huile de tournesol (40 g)
  • 10 % d’huile de ricin (40 g)
Huiles utilisée pour le savon à la purée d'avocat : olive, coco, tournesol et ricin.
Les huiles utilisées

Cela me donne un savon avec un INS de 138 et les propriétés théoriques suivantes (plus d’info sur les propriétés d’un savon dans cet article) :

Recette de savon maison à la purée d'avocat sur le calculateur mendrulandia
Aperçu de la recette et des propriétés du savon (calculateur mendrulandia)

Tout cela est à relativiser, car l’ajout de l’avocat pur va modifier ces nombres théoriques.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Le Trois Tiers : savon maison aux trois argiles et au de beurre karité

La soude

je vais taire la quantité de lessive de soude caustique que j’ai utilisée, car il est très important de la calculer soi-même, et plusieurs fois pour vérifier ! En effet, elle change selon le surgraissage appliqué et chaque gramme ajouté ou retiré des huiles utilisées.

Article complet sur la soude à lire ici.

Les ajouts

Voici les ajouts que j’ai choisi pour colorer et parfumer ce savon :

  • Pour les trois couleurs du marbrage : argile verte, oxyde vert et rien du tout (couleur naturelle).
  • Pour l’odeur, un mélange d’huiles essentielles de de citron vert, de lavande et de menthe poivrée. Ça sent bon le pourtour méditerranéen !
Argiles vert, oxyde vert et huiles essentielles pour le savon à la purée d'avocat.
Les argiles et huiles essentielles (je n’ai pas utilisé le jaune, au final).

Et bien sûr, l’avocat ! J’y ai mis un avocat entier bien mûr, mais un demi avocat aurait été plus sage, je pense.

On mélange tout ça !

Pour cette recette, je dois séparer mes huiles dans trois pots afin de pouvoir faire trois pâtes à savon chacune d’une couleur différente (couleur naturelle, coloration par l’argile verte et coloration par l’oxyde verte). J’ai donc séparé ce mélange en trois parts égales dans trois pots, après avoir mixé la chair de l’avocat entier dans le mélange d’huiles.

Purée d'avocat et mélange d'huiles pour savon
Le mélange d’huiles et de la chair de l’avocat mixée.
Mélange d'huiles de coco, olive, de tournesol et de ricin pour faire du savon
Mon mélange d’huiles séparé en trois parts égales

Une fois mes huiles séparées, je les ai colorées pour deux d’entre elles avec l’argile verte et l’oxyde verte. J’ai ensuite ajouté un tiers de ma préparation de soude dans chaque pot, et mixé jusqu’à la trace.

Enfin j’ai réalisé le marbrage : j’ai versé alternativement un tiers du premier pot dans le moule, puis un tiers du deuxième, puis un tiers du troisième, avant de recommencer cette procédure deux fois.

Comme le but est que ces couches se mélangent, j’ai versé tout cela vigoureusement, pour ne pas dire de manière un peu bourrin.

PAR CONTRE, j’étais tellement concentré dans ma tâche que j’ai oublié de prendre une photo du savon dans le moule 🙁

Et après une journée dans le moule …

Après démoulage et découpage, ça nous donne ceci :

Savon maison à la purée d'avocat saponifié à froid

Du fait de la chaleur de l’été et de l’avocat que j’y ai ajouté, le savon à beaucoup chauffé dans son moule et est passé par une phase de gel totale.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Savon à la bière maison

Je n’ai pas encore parlé de la phase de gel sur ce blog. En résumé, c’est une réaction du savon dans son moule lorsqu’il atteint une certaine température. La conséquence de cela est juste esthétique : le savon à tendance à s’assombrir et les couleurs changent.

Cela a donc quelque peu perturbé le marbrage et ses couleurs, mais bon, c’était un premier essai !

Bon, il reste 3 semaines au défi 8-8-8, donc 3 savons à faire. J’ai déjà mon idée pour celui de la semaine prochaine, mais il va vous falloir être patient pour le découvrir !

Si tu veux le savoir en avance, suit la page du blog sur instagram (@blog_AAFSS) ! J’y mets les stories et photos des savons avant qu’ils ne soient dévoilés en article.

La bise 😉

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement l'ebook

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant