Le savon cœur : création maison pour un anniversaire de mariage

Le savon cœur : création maison pour un anniversaire de mariage

Dans mon défi 8-8-8, je me suis imposé de fabriquer chaque semaine un savon que je n’ai encore jamais fait.

Cette semaine, je vous relate la création du savon cœur !

savon en forme de coeur à la lavande

Pourquoi le savon cœur ?

Je dois être honnête avec vous : le savon cœur n’est pas la création que je comptais vous montrer cette semaine.

J’avais prévu à la place de faire un autre savon, et d’ailleurs je l’ai fait en début de semaine ! Mais hélas, j’ai lamentablement échoué. Afin de profiter pleinement de ce qu’à m’apprendre cet échec, j’ai refait ce savon hier. Il est encore dans son moule en train de saponifier, et je ne peux donc pas vous le montrer aujourd’hui ! Ce sera celui de la semaine prochaine, vous en saurez plus à ce moment-là 😉

Juste avant ce mystérieux savon raté, j’avais réalisé (avec succès cette fois !) le savon cœur, pour des raisons que je vais vous exposer maintenant.

Les complications du savon cœur

Dans mon défi 8-8-8, je m’était imposé que le savon que je dois faire chaque semaine, en plus d’être un que je n’ai jamais réalisé, devait avoir une quelconque contrainte ou complication dans sa réalisation.

Le savon cœur en possède deux. Elles ne sont certes pas énormes, mais elles s’additionnent. Et puis, il faut bien commencer ce défi doucement pour pouvoir monter crescendo 😉

Voici les deux contraintes de cette réalisation savonnesque :

  • C’est une “commande” : quelqu’un dans ma famille fête bientôt un anniversaire de mariage et m’a demandé de réaliser ces savons, comme souvenir pour les invités. J’avais donc un cahier des charges à tenir ! Et j’ai dû élaborer ma recette en fonction des demandes de mon proche, qui étaient :
    • Savon en forme de cœur
    • Savon de couleur rose pâle ou parme, pour aller avec les couleurs de la déco de la célébration
    • Odeur en cohérence avec le savon : j’ai choisi une odeur de lavande car le mariage avait eu lieu en Provence, et la couleur de la lavande est proche de celle du savon
  • Nouvelle répartition des corps gras : j’ai mis au point une nouvelle base d’huiles pour faire ce savon, que je voulais essayer (je la détaille plus bas).
  • Contrainte bonus : j’ai tenté de fabriquer un tampon afin d’inscrire une marque commémorative dans les savons.

Maintenant que vous connaissez les contraintes et la raison de la création de ce savon, passons à la réalisation !

Fabrication du savon cœur

Le matériel

Que me faut-il ? Quelques équipements de sécurité élémentaires, quelques outils, des huiles, et un ou deux ajouts !

matériel pour faire son savon
Une vue globale du matériel pour faire son savon (il manque le mixeur plongeant, oups !)

Pour la sécurité

La soude est un produit très caustique. Sur la peau, elle peut causer des brûlures et sur les yeux, des lésions pouvant entrainer la cécité.

Heureusement, il est très facile de prévenir ces risques, il suffit de :

  • Pour le corps, porter des vêtements longs ou une blouse (pour ne pas laisser la peau apparaître);
  • Pour les mains, mettre des gants;
  • Et pour les yeux, porter des lunettes de sécurité ou une visière (j’ai choisi la visière car j’ai déjà des lunettes de vue et je n’aime pas empiler les lunettes)
Gants et visière : de quoi se protéger de la soude
Gants et visière : de quoi se protéger de la soude

Pour faire la pâte à savon

La recette de savon assez basique et ne nécessite pas de matériel spécifique. J’ai donc :

  • Deux récipients : un pour mélanger les huiles et un pour dissoudre la soude dans de l’eau;
  • Un petit ramequin en verre, pour peser ma soude;
  • Une balance, pour peser les huiles et la soude;
  • Un mixeur plongeant, qui va servir à mélanger la soude et les huiles ensemble jusqu’à la trace (la trace est un changement de consistance du mélange huiles + soude, qui indique que la réaction de saponification a bien débuté);
  • Une ou deux maryses ou cuillères à soupe, pour touiller à la main et racler les bords des pots (toujours pratique);
  • Et un moule en forme de cœur pour y couler le savon. C’est exactement le même genre de moule en silicone que ceux qu’on utilise pour cuisiner. Si vous aimez ce moule, vous pouvez le trouver sur amazon.
Le matériel de base pour faire son savon
Le matériel de base pour faire son savon
moule coeur pour couler les savons
Le moule coeur pour couler les savons

Les ingrédients

La soude : je vais taire la quantité que j’ai utilisé, car il est très important de la calculer soi-même. En effet, elle change selon le surgraissage appliqué et la proportion des huiles utilisées.

Les huiles utilisées

J’ai réalisé ce savon à partir de 800 grammes d’huiles :

  • 56.5 % d’huile d’olive (452 g)
  • 31.5 % d’huile de coco (252 g)
  • 12 % d’huile de tournesol (96 g)

Cela me donne un savon avec un INS de 150 (je vous apprendrai bientôt ce que c’est. Rapidement, c’est un indice qui renseigne combien un savon est dur/moussant/détergent ou au contraire mou/crémeux/doux).

Huiles d'olive, coco et tournesol
Huiles d’olive, de coco et de tournesol

Les ajouts

Je dois faire un savon plus ou moins rosé / parme, et qui sent la lavande. J’ajoute donc à la recette :

  • Pour la couleur, de l’oxyde rose (minéral colorant)
  • Pour l’odeur, de l’huile essentielle de lavande (10 mL)

On mélange tout ça !

Il ne reste plus qu’à dissoudre la soude dans l’eau, puis à mélanger cette soude dissoute aux huiles jusqu’à la fameuse trace, et enfin à verser dans le moule en silicone.

Savons cœurs fraichement coulés dans leurs moules
Savons cœurs fraichement coulés dans leurs moules

J’ai eu une petite frayeur en réalisant ce savon, un petit moment “oh non, c’est dommage”. Comme vous pouvez le voir sur cette dernière photo, quand le savon est juste moulé, la couleur est plutôt rouge framboise que rose ou parme comme on me l’avait demandé !

Les couleurs, c’est toujours délicat en savonnerie : difficile de trouver un pigment qui ne soit pas un peu altéré par la saponification. La première fois qu’on essaie une nouvelle couleur, on ne sait jamais bien comment elle va ressortir après la saponification.

Mais heureusement pour moi, après quelques heures le rouge framboise à commencé à se changer en parme. Et une fois démoulé, les savons cœurs étaient tout beaux :

Savon maison en forme de coeur qui sent bon la lavande

Bilan de la création du savon cœur

Je suis assez content ! La réalisation s’est bien déroulée (passée la petite frayeur de la couleur héhé), les savons ont l’air bien, et je pense que les convives qui les recevront seront contents !

Vivement la semaine prochaine pour un nouveau savon !

Au fait : je publie sur instagram les photos des savons que je réalise avant d’en faire un article ici. Si tu veux découvrir les nouveaux savons au plus tôt, n’hésite pas à me suivre sur instagram : @blog_aafss.

La bise 😉

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement l'ebook

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant