Savon de Castille maison au macérat de calendula

Savon de Castille maison au macérat de calendula

Et voilà ! Les fêtes sont passées, nous avons tous bien mangé, il est maintenant temps de se remettre à faire des savons 😉

Pour débuter cette nouvelle année savonnesque, j’ai eu envie de faire un classique : le savon de Castille.

Tout comme le savon d’Alep, le savon de Castille possède une histoire plusieurs fois millénaire. Il est donc intéressant à faire de part cet aspect “patrimoine”, mais aussi car sa recette est extrêmement simple : 100 % huile d’olive.

Un savon de Castille donc, oui, mais avec un petit twist : le macérat de calendula.

Qu’est-ce donc ? Le calendula, ou soucis, est une fleur aux vertus médicinales bien connues. Un macérat de calendula, cela signifie que j’ai fait macérer quelques mois durant des pétales de calendula dans l’huile d’olive destinée à faire le savon de Castille. Cela transfert certaines des propriétés de la fleur à l’huile.

Maintenant que vous comprenez le sujet du jour (savon de Castille au macérat de calendula), passons à la fabrication !

savon de castille olive maison au macérat de calendula

Vidéo liée :

Aperçu du savon de Castille maison au macérat de calendula

Les Ingrédients utilisés

J’ai réalisé ce savon à partir de 937 grammes d’huiles :

  • 937 g d’huile d’olive, dans lesquels ont macéré pendant 3 mois des pétales de calendula.
  • Surgraissage à 7 % par réduction de soude.
  • Coloration : naturelle, aucun colorant ajouté.
  • Parfum : naturel, aucune fragrance ajoutée.

Les difficultés de cette recette ?

Si les ingrédients de cette recette sont on-ne-peut plus simples et minimalistes, puisqu’il n’y a que l’huile d’olive, c’est bien cette dernière qui crée une petite difficulté.

En effet, l’huile d’olive seule à la particularité de faire très lentement sa trace.

Il est bien connu des savonniers que la trace du savon de Castille est souvent longue à venir (de l’ordre de 10, 15 voire 20 minutes !). Cela entraine deux risques :

  • Vous pouvez tuer le moteur de votre petit mixeur plongeant si vous n’y fait pas attention (car vous allez beaucoup mixer, et longtemps);
  • Vous pourriez arrêter votre session de mixage avant que la trace arrive, tellement cela peut être long pour ce savon.
Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Comment utiliser (et dissoudre) de la soude caustique en perle pour faire du savon maison ?

Afin de limiter ce problème, j’ai décidé de faire ce savon en utilisant une lessive de soude concentrée à 50 %. Comme nous l’avons vu dans l’article dédié à la concentration de la soude, cela devrait accélérer l’arrivée de la trace.

Faire un macérat de calendula, en quelques mots.

Je pourrai faire un article entier juste sur le sujet (en fait j’ai fini par le faire : cliquez ici !), alors je vais être un peu plus succin ici.

Faire un macérat de calendula est vraiment simple :

  • Procurez-vous des pétales de calendula (aussi appelé soucis officinal) séchés (chez un herboriste pas exemple).
  • Dans un pot fermant (un ancien bocal de compote en verre, par exemple), mettez autant de pétales de souci que possible. N’hésitez pas à tasser un peu, car les pétales sont volumineux secs mais vont vite perdre en volume une fois dans l’huile.
  • Enfin, remplissez votre pot d’huile d’olive.
  • Laissez macérer un mois ou deux au moins.

Voilà ! La chaleur accélère la macération, donc en été c’est plus rapide. Certains, semble-t-il, utilisent une mijoteuse pour chauffer doucement ce mélange et faire une macération qui ne dure qu’une poignée d’heures. Je n’ai jamais fait cela, je ne peux donc pas vous dire ce que cela vaut.

macérat de calendula souci dans de l'huile d'olive pour faire du savon de castille
Mes deux pots de compotes plein d’huiles d’olive (1 litre en tout) et de pétales de calendula !

Évidemment, ce principe peut s’appliquer à d’autres composés que du calendula et à d’autres huiles que l’olive. Vous pouvez faire des macérats de plein de choses différentes, dans pleins d’huiles différentes !

Fabrication du savon de Castille maison au macérat de calendula

Le matériel pour faire son savon

Que nous faut-il pour faire ce savon maison ? Quelques équipements de sécurité élémentaires et quelques ustensiles de cuisine.

Plus d’infos sur le matériel dans l’article Quel matériel faut-il pour débuter en savonnerie ?

Pour se protéger de la soude

La soude est un produit très caustique. Sur la peau, elle peut causer des brûlures, et sur les yeux des lésions pouvant entrainer la cécité.

Heureusement, il est très facile de prévenir ces risques, il suffit :

  • Pour le corps, de porter des vêtements longs ou une blouse (pour ne pas laisser la peau apparaître);
  • Pour les mains, de mettre des gants;
  • Et pour les yeux, de porter des lunettes de sécurité ou une visière (j’ai choisi la visière car j’ai déjà des lunettes de vue et je n’aime pas empiler les lunettes)

Plus d’info sur la prévention des risques de la soude ici.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Savon à la purée d'avocat fait maison
Matériel pour se protéger de la soude caustique quand on fait son savon d'alep maison
Gants et visière : de quoi se protéger de la soude

Pour faire la pâte à savon

Cette recette de savon est assez basique et ne nécessite pas de matériel spécifique. J’ai donc :

  • Deux récipients : un pour mélanger les huiles et un pour dissoudre la soude dans de l’eau;
  • Un petit ramequin en verre, pour peser ma soude;
  • Une balance précise au gramme, pour peser finement les huiles et la soude;
  • Un mixeur plongeant, qui va servir à mélanger la soude et les huiles ensemble jusqu’à la trace (la trace est un changement de consistance du mélange huiles + soude, qui indique que la réaction de saponification a bien débuté);
  • Une ou deux maryses ou cuillères à soupe, pour touiller à la main et racler les bords des pots (toujours pratique);
  • Et un moule pour y couler le savon.
Matériel pour faire son savon d'alep maison : balance, mixeur plongeant récipients
Le matériel de base pour faire son savon

Cette fois-ci, j’ai utilisé ce moule classique :

Moule pour faire du savon maison
Mon moule à savon principal (le truc dedans c’est un séparateur que j’ai fait, pour n’utiliser que la moitié du moule)

Les ingrédients et propriétés du savon de Castille au macérat de calendula

je vais taire la quantité de lessive de soude caustique que j’ai utilisée, car il est très important de la calculer soi-même, et plusieurs fois pour vérifier (facile à faire grâce à un calculateur de recettes) ! En effet, elle change selon chaque gramme d’huile ajouté ou retiré à la recette (et donc également selon le surgraissage appliqué).

Pour le reste des ingrédients, vous avez pu les voir un peu plus haut. Cela nous donne un savon avec un INS de 114 et les propriétés théoriques suivantes (plus d’info sur les propriétés d’un savon dans cet article) :

savon de castille olive maison au macérat de calendula

Vous vous souvenez quand je vous disais ici que les chiffres du calculateur ne doivent pas forcément être pile poil à 50 ? Hé bien le savon de Castille est un bon exemple. Étant composé d’une seule huile, il ne rend jamais bien sur le papier !

Mais en vrai, s’il a traversé les millénaire, ce n’est pas pour rien 😉

On mélange tout ça !

Afin de réaliser la saponification à froid, il ne reste plus qu’à dissoudre la soude dans l’eau, puis à mélanger cette soude dissoute à l’huile d’olive jusqu’à la fameuse trace, et enfin à verser dans le moule en silicone.

La trace est venue en environ 5 minutes. C’est plus long que pour les savons que je fais habituellement, mais grâce à la soude concentrée à 50% ça n’a pas pris aussi longtemps que ça aurait pu !

Enfin, pour décorer un peu ce savon, j’ai parsemé le dessus du savon de pétales de calendula. Avant de mouler j’en avais aussi mis dans la pâte de savon, afin qu’elle ait un aspect “persillé de calendula” 🙂

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Le savon cœur : création maison pour un anniversaire de mariage

Et après un jour ou deux dans le moule …

savon de castille olive maison au macérat de calendula

Après quelques jours de solidification, le savon peut être démoulé et coupé.

En fait, pour être honnête avec vous, j’ai été un peu fainéant / laxiste et j’ai démoulé ce savon 4 jours après l’avoir fait. Résultat : il était déjà assez dur et il s’est plutôt mal coupé (voir la vidéo). Çà m’apprendra !

Pour finir, bien que la recette soit très simple (puisque 100 % huile d’olive), je ne vous conseillerais pas de la réaliser si vous êtes un grand débutant. Cela pour deux raisons :

  • Quand on débute, la gestion de la trace est assez difficile à appréhender. Or avec le savon de Castille, la trace est très longue à venir. Vous risquez donc d’arrêter de mixer trop tôt, et ainsi de rater votre savon 🙁
  • Ce problème peut être contre-balancé par une concentration de soude très forte (50 %) comme je l’ai fait. Mais il vaut mieux pour cela être à l’aise avec la façon de faire sa lessive de soude, de se protéger de la soude (car concentrée comme ça sa ferait mal !) et avec la savonnerie en générale. Ca fait beaucoup de pré-requis pour un premier savon 😉

Je vous conseille donc de vous faire la main sur une recette plus simple avant de tenter de faire votre savon de Castille maison (comme un 70% olive et 30% coco, que vous pouvez trouver dans le guide à télécharger sous cet article).

Enfin, comme le savon d’Alep, le savon de Castille à tendance à nécessiter un temps de séchage plus long que la moyenne pour être suffisamment dur et d’une bonne texture sous la douche.

N’hésitez pas à voir la vidéo de cette recette sur la chaîne Youtube du blog et à vous y abonner pour ne pas rater les prochaines vidéos ! 😀

La bise 😉

Partager l'article :

2 thoughts on “Savon de Castille maison au macérat de calendula

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement l'ebook

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant