La glycérine d’un savon, c’est quoi ?

La glycérine d’un savon, c’est quoi ?

La glycérine est un élément que l’on retrouve dans tous les savons artisanaux et qui leur donne des propriétés bénéfiques. On peut même trouver des savons enrichis en glycérine, alors c’est sûrement bien !

Malgré tout, vous vous posez sans doute des questions sur cet élément pas très concret au quotidien, telles que :

  • Qu’est-ce que c’est ?
  • Pourquoi y en a-t-il dans le savon ?
  • Est-ce souhaitable qu’il y en ait ?
  • Est-ce bon pour moi et ma peau ?

Dans article je vais tenter de vous éclairer sur ces points et de répondre à la question : la glycérine d’un savon, c’est quoi ?

Qu’est ce que la glycérine d’un savon ?

La glycérine s’appelle aussi glycérol. C’est une molécule chimique découverte au 19éme siècle.

Si la chimie vous rebute, n’ayez crainte ! En effet, la glycérine est un substance très concrète, qui peut tout à fait s’acheter en tant que particulier afin de réaliser des cosmétiques maisons (par exemple). Elle se présente alors sous la forme d’un liquide incolore et un peu visqueux.

Molécule de glycérine telle qu'on la trouve dans du savon artisanal
Voila la petite bouille de la glycérine. Elle pas mignonne ?!

Pour l’anecdote, la glycérine est laxative à haute dose, alors éviter de manger trop de savon 😉

Cette substance possède de nombreuses propriétés qui ont convaincu l’industrie cosmétique (et d’autres, voir l’article wikipedia) : on la retrouve en effet dans quasiment tous les produits de ce secteur.

Mais avant de voir les propriétés de la glycérine, découvrons quelle est son origine dans un savon.

D’où vient la glycérine d’un savon ?

La glycérine est donc une substance chimique. Mais alors, est-ce un produit artificiellement ajouté aux savons artisanaux ? Pas du tout !

La glycérine : naturellement présente dans le savon artisanal

C’est ça le plus beau : ce produit aux multiples vertus est naturellement présent dans les savons artisanaux !

Car la glycérine est une molécule présente dans les graisses. Et comme fabriquer du savon revient en gros à briser des molécules de gras, cela permet de libérer la glycérine qui ne faisait qu’un avec ce gras.

Un petit point sur la saponification va permettre de clarifier cela.

La saponification : un rapide rappel

La saponification est le nom de la réaction chimique qui crée le savon. Pour faire cette réaction, il faut mélanger du gras (huiles, beurres végétaux ou autres corps gras) et de la soude caustique. Les deux vont réagir pour se transformer en savon. En plus du savon, il se produit aussi de la glycérine !

Réaction de saponification pour faire du savon
Voici le résumé schématique de la réaction de saponification : du gras + de la soude donnent du savon et de la glycérine

Vous trouverez plus d’infos sur la saponification, ainsi qu’un schéma de son bilan chimique (qui permet bien de voir d’où elle vient) dans l’article le savon, c’est quoi ?

La glycérine est donc directement issue de la réaction qui crée le savon, au même titre que le savon lui même. C’est pourquoi les savons artisanaux sont naturellement riches en glycérine (ils en contiennent environ 7 à 8%, ce qui n’est pas mal !).

Attention, il y a cependant quelques exceptions. C’est le cas du fameux savon de Marseille : la glycérine y est retirée après qu’elle ait été produite.

L’exception du savon de Marseille : un savon sans glycérine

Comme tout savon artisanal, le savon de Marseille est fait via une réaction de saponification. Par conséquent, il possède de la glycérine à un certain moment de sa fabrication.

Cependant, le process de fabrication de ce savon est assez spécifique (une forme de saponification à chaud) et diffère de celui utilisé par la plupart des artisans savonniers (saponification à froid). On y trouve en effet une étape, le relargage, qui va enlever toute la glycérine de ce savon.

Ainsi, le savon de Marseille final ne possède pas (plus) de glycérine. Cela le rend désagréable à utiliser sur la peau (mais très bon pour d’autres usages, ménagers notamment), puisqu’il ne possède plus les bonnes propriétés de la glycérine.

Mais ces propriétés que j’évoque depuis le début de cet article, quelles sont elles ? Voyons cela MAINTENANT !

Quel est l’intérêt de la glycérine dans un savon ?

La glycérine est un des deux éléments clés (avec le surgraissage) qui rendent le savon artisanal si agréable à utiliser et bénéfique pour la peau.

Elle tire ses vertus du fait qu’elle est hygroscopique (elle attire et retient l’eau). Cette caractéristique fait que la glycérine est :

  • Hydratante : puisqu’elle attire et retient l’eau comme une petite éponge, la glycérine maintient la peau hydratée pendant son lavage. Elle limite les pertes en humidité de la peau due à l’action détergente du savon. La peau demeure alors confortable et d’une bonne élasticité. Ce pouvoir hydratant prévient aussi la desquamation de la peau.
  • Émolliente et protectrice : en plus d’adoucir et de lisser la peau, la glycérine tend à pallier l’absence de gras sur la peau, par exemple si le film hydrolipidique de celle-ci est défaillant ou endommagé par le savon. Elle stimule les défenses de la peau et la rend plus résistante aux agressions externes : pollution, soleil, vent ou froidure par exemple.
  • Génératrice de jolies bulles ! La glycérine joue un rôle important dans le fait qu’un savon produise de belles bulles. En effet, conjointement aux tensioactifs naturels du savon, la glycérine permet d’avoir des bulles plus grosses et plus résistantes, qui vivent plus longtemps.
Homme rempli de bien-être car son savon artisanal riche en glycérine est doux
Témoignage pas du tout fictionnel d’un utilisateur de savon naturellement riche en glycérine.

Voila pourquoi un savon artisanal, naturellement riche en glycérine, est agréable à utiliser et laisse une peau hydratée et protégée. Mais qu’en est il des savons industriels ?

La glycérine et les savons industriels

La plupart des savons industriels sont généralement désagréables pour la peau car il n’ont pas de glycérine.

Plus précisément :

  • Soit ce ne sont pas des savons, et ils n’ont donc pas de glycérine.
  • Soit ce sont des savons mais, comme pour le savon de Marseille, leur glycérine a été retirée.
  • Soit Ils contiennent de la glycérine de synthèse, faite à base de pétrole, très souvent de moindre qualité et fort peu agréable pour votre petite peau.

Moralité : utilisez des savons artisanaux !

Ne serait-ce que parce qu’ils sont plus agréables pour la peau grâce à leur glycérine naturellement présente, mais aussi pour tous leurs autres avantages qualitatifs ou écologiques, utilisez des savons artisanaux !

Ou mieux ! Faites votre savon vous même, cela vous donnera encore bien plus d’avantages (voir 6 raisons de commencer à faire son savon) ! Vous trouverez sous cet article un lien pour télécharger un ebook (gratuit) pour vous y aider.

Pour finir, je m’essaie pinterest ! Vous pouvez donc faire un tour sur le pinterest du blog !

La bise 😉

Partager l'article :

4 thoughts on “La glycérine d’un savon, c’est quoi ?

    1. Salut Laura 🙂

      Je me rends compte grâce à ton commentaire que je suis allé un peu loin dans la vulgarisation de ce point de la glycérine.
      La glycérine n’est pas un tensioactif. En revanche, couplé avec un des tensioactif, elle permet d’avoir des bulles plus grosses et qui durent plus longtemps. Cela grâce à sa viscosité et sa capacité hygroscopique : l’eau formant les bulles s’en évapore moins vite et coule moins vite vers leurs bases.

      J’ai modifié la phrase d’origine pour la rendre plus exacte.

      Merci à toi, et @+ ! 🙂

  1. Très chouette article pédagogique, avec une pointe d’humour qui aide à lire avec plaisir!
    C’est un sujet qui me passionne depuis que je suis tombée dans la saf!
    J’ambitionne d’ouvrir une savonnerie un jour, mais pour l’instant, je savonne à donf!

    Par contre, à propos de la saponification à chaud, il n’y a pas toujours relargage et ça reste alors de très bon savons avec leur glycérine, on est d’accord? Je trouve d’ailleurs que ça fait d’encore plus belles bulles 🙂 Ce ne sont pas des savons de Marseille, en tout cas.
    Merci pour ton article et à une prochaine!

    1. Merci pour ton retour positif Anaïs 🙂
      Je comprends ta passion, on a vite fait de tomber dans l’amour de la savonnerie quand on y met le premier pied 🙂

      En ce qui concerne la saponification à chaud, je suis bien d’accord avec toi ! Je parlais là de la saponification à chaud spécifique au savon de Marseille, pour l’exemple. J’ai rajouté un petit mot dans ma phrase pour suggérer que je parle de la saponification à chaud du savon de Marseille, et pas pas en général 😉
      Je n’ai encore jamais fait de savon au chaudron mais je compte faire mon premier dans pas trop longtemps !

      J’ai envie de voir la différence avec un SAF et de profiter de la possibilité de choisir vraiment les huiles qui surgraissent !

      Au plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement l'ebook

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant