Comment démouler facilement son savon saponifié à froid ? 5 conseils

Comment démouler facilement son savon saponifié à froid ? 5 conseils

Démouler son savon peut sembler trivial mais en réalité, cela peut parfois se révéler assez frustrant.

Je suis bien sûr passé par là et il est probable que vous aussi ! Imaginez :

Vous avez laissé reposer votre savon, fruit de votre travail, dans son moule depuis 24h, voire 48 peut-être. Vous êtes maintenant impatient de le démouler afin de voir à quoi il ressemble !

Vous vous exécutez, et là c’est le DRAME ! Vous vous rendez compte que votre barre de savon n’est pas encore assez dure, ou bien vous l’avez déformée en démoulant, ou encore vous n’arrivez pas à la sortir du moule, ou peut-être même avez-vous essayé de la couper et que ça n’a été ni net, ni propre.

La frustration se mêle alors au désespoir 🙁 Heureusement, il existe plusieurs points et quelques astuces qui permettent de démouler son savon avec plus de quiétude. Et je vais vous les partager immédiatement !

Conseils et astuces pour démouler facilement son savon

Souvent, les problèmes de démoulages sont dus au fait que le savon est encore trop mou pour être correctement démoulé. Dans une telle situation, l’idéal serait d’attendre encore un peu avant de démouler. Mais c’est dur de patienter quand on veut découvrir son savon, pas vrai ? 😉

Le but au final, c’est donc que votre savon soit dur. Car plus il est dur, plus il est facile à démouler. La plupart des conseils qui suivent visent ainsi à rendre votre savon plus dur plus vite.

Bien choisir son moule

Et oui, ça commence par là !

En effet, si votre moule ne respecte pas certains critères, il pourrait bien vous créer quelques soucis lors du démoulage de votre savon. Voici ce qu’il faut garder à l’esprit :

  • Un moule en silicone permet un démoulage facile, et ce pour deux raisons :
    • il est anti adhérent : le savon, une fois solidifié, se décolle donc facilement des parois.
    • il est souple : vous pouvez démouler votre savon en retournant le moule comme une chaussette !
  • Un moule solide (en bois ou plastique par exemple) ne peut pas en dire autant. Dans ce cas, pensez bien à chemiser tout votre moule avec une feuille de papier cuisson (papier sulfurisé ou feuille de silicone). Ainsi vous pourrez sortir de votre moule votre savon et votre papier cuisson d’un bloc, en tirant sur ce dernier.
moule en silicone et bois pour savon
Un moule en silicone, ou en bois avec du papier cuisson, permet de bien démouler son savon.

Préparer sa soude en réduction d’eau

Ce conseil ne vaut que si vous faite votre lessive de soude vous même, à partir de soude en perle. Si vous utilisez de la lessive de soude toute prête, vous ne pourrez pas faire cela !

J’ai déjà évoqué la réduction d’eau dans l’article dédié à la soude caustique. C’est une technique plutôt avancée car elle nécessite d’être à l’aise avec la manipulation de la soude et la technique de savonnerie.

Réaliser une réduction d’eau signifie préparer de la lessive de soude avec moins d’eau que d’habitude. En d’autres termes, c’est faire une lessive de soude plus concentrée. Mais en quoi cela facilite-t-il le démoulage de votre savon ?

Eh bien voila le raisonnement : si vous avez mis moins d’eau dans votre lessive de soude, vous aurez donc moins d’eau dans votre savon. Et un savon contenant moins d’eau va plus vite sécher et durcir, et sera donc plus vite démoulable.

Par exemple : imaginez que faites simultanément deux savons, un en réduction d’eau et l’autre pas. Vous les coulez chacun dans un moule différent, puis vous attendez 24h avant de les démouler. Et bien au bout de ces 24, le savon en réduction d’eau se démoulera plus facilement, car il sera déjà plus sec et plus dur que l’autre.

Utiliser une recette riche en gras dur

Le fait qu’un savon durcisse plus ou moins vite dans son moule vient en partie des corps gras qui le composent.

En effet, des huiles liquides auront tendances à donner un savon qui mettra plus longtemps à durcir et donc à pouvoir être démoulé, là où des gras durs (c’est à dire des matières grasses solides à température ambiante) donneront plutôt un savon qui durcira plus rapidement.

D’accord, mais concrètement qu’est-ce qu’il existe comme gras dur ? On retrouve des beurres végétaux et quelques huiles, tels que :

  • Huile de coco, de palme et palmiste ou de babassu,
  • Beurres de cacao, de mangue ou de karité,
  • Les graisses animales sont également de bonnes candidates pour cela.

C’est pourquoi une recette de savon 100% huile olive (le savon de Castille) peut facilement mettre 48 ou 72h pour être démoulable, alors qu’une recette 100% coco est souvent démoulable dans la journée !

beurres végétaux pour faire du savon
Les beurres végétaux permettent au savon de durcir plus vite.

Que cela ne vous empêche pas de faire des savons avec peu ou pas de gras dur (voir le savon de Castille cité plus haut) ! Mais c’est bien de connaitre l’influence de ces derniers sur la durée à attendre avant de démouler : plus votre proportion de gras dur est importante, plus vite vous pourrez démouler.

Utiliser des ajouts durcissant le savon

Je viens de parler des huiles qui peuvent rendre le savon plus dur et permettent alors de le démouler plus tôt, mais il y a d’autres ingrédients qui ont un effet similaire.

  • Le lactate de sodium est un ajout qui permet de rendre le savon plus dur et plus lisse. Il est bien connu pour permettre justement de faciliter le démoulage des savons.
    Sous ce nom technique ce cache en fait une substance issue de la fermentation du sucre, ce n’est donc pas un produit de synthèse.
  • Du sel, dissout dans votre lessive de soude, permet également de durcir le savon. Dissolvez environ une cuillère à café de sel pour 500g d’huile dans votre lessive de soude, et vous devriez voir une différence (mon savon au gros sel était assez dur en 6h !)
  • Les argiles, notamment la blanche, durcissent aussi un peu le savon. Je n’ai encore jamais utilisé d’argile juste dans le but de durcir mon savon, alors je ne peux pas vous donner d’indication précise. Généralement, nos camarades savonniers amateurs en mettent entre 1% et 5% du poids des huiles.
  • Enfin, la cire d’abeille est bien sûr un bon élément durcissant. En se solidifiant dans votre savon, elle va le rendre plus dur (1 ou 2% du poids des huiles suffit).
    Mais attention, utiliser ce produit est un peu technique : si la cire d’abeilles commence à se solidifier pendant que vous cherchez à atteindre la trace, elle peut créer une texture qui ressemble à la trace mais ne l’est pas (c’est la fameuse fausse trace de la cire d’abeille) !

La magie du congélateur

Enfin malgré tout ça (ou même sans avoir fait tout ça !) si vous sentez que vous avez devant vous un démoulage délicat, utilisez votre congélateur !

Placez-y votre savon moulé pendant une vingtaine de minutes. Puis, sortez-le du congélateur et démoulez-le. Le froid négatif du congélateur aura durci votre savon, facilitant grandement son démoulage !

Évidemment, votre savon se réchauffera dans les minutes suivantes et recouvrera sa dureté normal. N’hésitez donc pas à patienter un peu pour le découper s’il est trop dur après un passage au congélateur !

congélateur pour savon
Le congélateur : un outil sous-estimé !

Vous êtes paré pour démouler facilement votre savon !

Vous avez sans doute déjà expérimenté des démoulages périlleux. Mais rassurez-vous, ces précédents conseils devraient vous aider à éviter ce genre événement à l’avenir !

Je suis certain que maintenant vous n’aurez plus de soucis avec cette étape de la fabrication d’un savon, alors amusez vous bien !

Et n’oubliez pas : souvent, le plus grand ennemi d’un bon démoulage, c’est l’impatience (j’en sais quelque chose haha !) !

Et pour ne pas manquer le prochain article, rejoignez la page Facebook du blog !

La bise 😉

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement l'ebook

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant