Comment créer un macérat pour faire votre savon ?

Comment créer un macérat pour faire votre savon ?

Utiliser un macérat huileux pour faire ses propres savons, c’est quand même assez sympa.

Mais qu’est-ce que c’est exactement, un macérat huileux ?

Et pourquoi s’en servir pour la fabrication de vos recettes ?

Et puis surtout, comment le faire ?

Il y a quelque temps, j’ai fabriqué un savon de Castille au macérat de calendula. J’ai reçu pas mal de questions sur le sujet.

Par conséquent, je vous explique tout cela aujourd’hui. Comme cela, vous serez capable de faire la même chose pour vos propres savons ! Prêt à être au top sur les macérat ? C’est parti !

Un macérat huileux, c’est quoi ?

Je vais commencer par définir le terme clé, pour ceux qui ne le connaitraient pas : macérat.

Macérer, cela signifie mettre un ingrédient à tremper et le laisser tremper longuement.

Un macérat huileux, c’est donc une préparation d’huile dans laquelle on met à tremper quelque chose pendant longtemps : plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Chaque macérat est définit pas deux caractéristiques :

  • L’huile de macérat, c’est à dire l’huile dans laquelle vous allez faire macérer votre ingrédient ;
  • L’ingrédient de macérat, c’est à dire la chose que vous allez laisser macérer dans l’huile de macérat.

Comme il existe énormément d’huiles qui pourront vous servir d’huile de macérat, et beaucoup d’ingrédients à faire macérer (fruits ou légumes, poudres, fleurs, …), vous pouvez réaliser une infinité de macérats différents !

Pourquoi utiliser un macérat pour faire du savon ?

Mais concrètement, pourquoi faire un macérat ? à quoi cela sert-t-il ?

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Quel matériel de fabrication de savon faut-il pour débuter en savonnerie ?

Voici la réponse : cela sert à améliorer votre huile, l’huile de macérat que vous avez choisie. Comment cela ?

Hé bien l’ingrédient de macérat, en restant des semaines dans cette huile, va libérer dans l’huile certains de ses composants. Cela donne à l’huile certaines propriétés et caractéristique de l’ingrédient qui macère. Et comme vous allez ensuite utiliser cette huile dans votre savon, ces propriétés seront transférées aux savons !

Le macérat huileux permet donc d’avoir les propriétés d’un ingrédient dans votre savon, sans avoir cet ingrédient directement dans votre savon !

Le macérat huileux est donc une corde de plus à votre arc, une technique créative supplémentaire pour votre activité savonnerie 🙂

Petit exemple : le macérat d’orcanette

Voici un exemple : la poudre d’orcanette.

C’est une poudre naturelle bleue/violette, pratique pour joliment colorer votre savon. Le problème, c’est que la poudre ne réagit pas bien si vous l’incorporez directement dans votre savon. Elle ne se mélange pas très bien, et la couleur peut changer pendant la cure.

Pour colorer son savon avec cet ingrédient, il est beaucoup plus efficace d’utiliser un macérat d’orcanette !

L’huile de macérat, qu’elle qu’elle soit, va se charger de la belle couleur de la poudre d’orcanette qui y macère au fil des semaines.

Une fois la macération terminée et l’huile filtrée, cette huile colorée pourra être utilisée pour colorer vos savons façon orcanette !

Un autre exemple : le macérat de calendula (fleur de soucis)

Le macérat de calendula est un classique.

Le Calendula Officinalis est une plante : c’est la fleur de Souci.

Cette fleur est connue pour avoir d’excellentes propriétés : antibactérienne et antiseptique, anti-inflammatoire, anti-oxydante, ou encore cicatrisante par exemple (plus d’info sur cette fleur ici).

Ainsi, un macérat de calendula (voir plus bas pour la recette 😉 ) est sans doute un excellent produit à avoir chez vous, même si ce n’est pas pour votre savon. En simple huile pour la peau, ou à intégrer dans des cosmétiques, c’est un produit très apprécié.

Sachant tout cela, ce serait vachement bien de pouvoir le faire vous-même, non ? Hé bien allons-y !

Comment faire un macérat huileux ?

Le plus important est de choisir votre huile de macérat et votre ingrédient de macérat.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Comment faire du savon maison ?

L’huile de macérat sera celle que vous incorporerez dans votre savon par la suite. Il faut donc la choisir selon la recette de savon que vous envisagez.

Un détail important à propos de votre ingrédient de macérat : il faut qu’il soit séché, ou que ce soit une poudre. Sans quoi, il y a fort à parier que l’eau contenue dans cet ingrédient favorisera le développement de moisissures pendant les semaines de macérations.

Je vais vous exposer ici le principe de la réalisation d’un macérat huileux avec l’exemple du macérat de calendula que j’ai effectué pour mon savon de Castille au macérat de calendula.

La recette du macérat de calendula

Temps nécessaire : 10 minutes.

Macérat de calendula (fleur de souci) maison : la recette

  1. Ce dont vous aurez besoin :

    – Des pétales de calendula
    – Une huile
    – Un bocal
    ingrédients du macérat de pétale de calendula souci dans l'huile d'olive

  2. Choisissez votre huile de macérat

    Si c’est pour un savon, c’est selon votre recette. Voulant faire un savon 100% huile d’olive, mon choix s’est naturellement porté sur cette dernière.

  3. Procurez-vous un bocal pour y faire votre macérat

    Ce bocal doit pourvoir se fermer. Un pot de confiture ou de compte, par exemple, sont de parfaits candidats. Votre pot doit être assez grand pour contenir le volume d’huile que vous souhaitez utiliser, plus les pétales qui de calendula vont y macérer.

  4. Remplissez votre bocal de pétales séchés de calendula

    Remplissez le environ à 80%, c’est un dire un peu plus que les trois quarts.pétales de calendula pour macérat huileux maison

  5. Remplissez votre bocal d’huile.

    Remplissez le bocal jusqu’en haut. N’hésitez pas à gentiment tasser les pétales dans l’huile pour en chasser l’air emprisonné.macérat huileux de calendula dans de l'huile d'olive

  6. Laissez macérer votre mélange entre de 3-4 semaines à deux mois.

    Au bout d’un jour ou deux, le niveau d’huile aura peut-être diminué : les pétales séchées peuvent absorber de l’huile. N’hésitez pas à remettre de l’huile pour compléter.
    Plus la macération est longue, plus l’ingrédient qui macère va pouvoir transférer ses actifs et ses propriétés à l’huile de macérat.
    Touillez de temps en temps le contenu du bocal.

  7. Pour finir : filtrez votre macérat, et c’est prêt !

    Une fois le temps de macération terminé, filtrez votre macérat pour séparer l’ingrédient de l’huile. Cette dernière est maintenant chargée des actifs du calendula : c’est votre macérat de calendula ! Elle a d’ailleurs pris une belle couleur orangée.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Comment lire et comprendre les ingrédients d'un savon ?

Et ensuite ?

Votre macérat est prêt ? Bravo ! 🙂

Vous pouvez l’utilisez dans votre savon comme n’importe qu’elle autre huile.

Dans mon cas du savon de Castille au macérat de calendula, ce macérat a constitué 100% de mes huiles. Mais vous pouvez parfaitement n’utiliser qu’un fraction de votre macérat dans votre recette de savon.

Pour voir la recette du savon de Castille fait avec ce macérat, cliquez ici.

Maintenant, nous le… savons !

Vous savez maintenant faire votre propre macérat de calendula, bravo ! 🙂

N’hésitez pas à utilisez cette technique du macérat pour vos savons ! C’est un nouvel outil créatif qui se décline avec pleins d’huiles et pleins d’ingrédients à faire macérer.

Alors expérimentez bien, amusez-vous bien, et bon savonnage !

La bise 😉

Partager l'article :

6 thoughts on “Comment créer un macérat pour faire votre savon ?

  1. Merci pour toutes ses informations. Je vais essayer .
    Ce sont des plantes qu’on peut trouver en pharmacie ou herboristerie ?

  2. Bonjour et merci pour toutes ces infos !
    J’ai plusieurs macérâts en route : pâquerette, forsythia, lavande et ce matin, j’ai mis des feuilles de laurier dans l’huile d’olive. Plein de recettes en perspective !
    Amitiés.

  3. Bonjour, pensez vous que ce soit judicieux d’utiliser des macérats de plantes en saf ? restera t il les pricipes actifs après le passage de la soude ? ou est il préférable de les utiliser au chaudron ? Merci !!

    1. Bonjour,
      La soude a tendance effectivement à détruire pas mal de choses, on peut donc se poser la question ! Je ne connais hélas pas la réponse, mais je pars du principe que non afin d’éviter d’être déçu.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement l'ebook

Faire son premier savon - le guide pas à pas

+ en bonus : les 5 erreurs évitables de débutant